Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 06:52
16 juillet: Rassemblement à Lorient devant la sous-préfecture.
16 juillet: Rassemblement à Lorient devant la sous-préfecture.
16 juillet: Rassemblement à Lorient devant la sous-préfecture.
16 juillet: Rassemblement à Lorient devant la sous-préfecture.
16 juillet: Rassemblement à Lorient devant la sous-préfecture.

ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE PAYS DE LORIENT

Non à l'impunité des violences et de la politique de l'Etat

israélien

Une nouvelle fois l'Etat israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza , dont 80% des habitants sont des descendants de réfugiés violemment expulsés de leur terre en 1948.

Avant l'enlèvement et l'assassinat des trois jeunes colons, dix jeunes palestiniens de 14 à 21 ans ont été tués par l'armée d'occupation en Cisjordanie depuis Janvier sans que cela ne déclenche la moindre émotion. A ce jour, les auteurs de ces trois meurtres, que nous avons tous condamnés, ne sont pas connus, le Hamas ayant nié toute implication.

La réponse de l'Etat hébreu, l'assassinat ciblé de responsables du Hamas (six le premier jour), entraîne le tir de quelques roquettes sur le sud d'Israël. Prétexte immédiatement saisi par Israël pour tenter de réaliser deux objectifs : briser la résistance palestinienne et nier toute légitimité au récent gouvernement d'union nationale reconnu comme interlocuteur crédible par la communauté internationale, France et Etats Unis compris.

En cinq jours près de mille attaques avec avions, drones... des milliers de tirs par air, mer, terre... des centaines de tonnes d'obus.... plus de 130 tués, 750 blessés, essentiellement civils (femmes et enfants en nombre), et le nombre augmente d'heure en heure. L'évacuation de la population du Nord de Gaza vient d'être demandée par l'Etat israélien ce soir. Les infrastructures, routes, écoles, mosquées détruites, pèche, agriculture, économie de nouveau annihilés pour des années (déjà en 2008 et 2012).

La disproportion entre le prétexte invoqué et la violence de la réponse israélienne, qui réactive en permanence son statut de victime, devrait être pour tous une évidence...comme est évident l'accélération de la colonisation des territoires palestiniens de Cisjordanie, crime de guerre selon le droit international. Toutes les actions de l'Etat israélien ont un objectif central : faire de la colonisation de l'essentiel de la Cisjordanie un acquis irréversible , rendant ainsi impossible la légitime revendication du peuple palestinien, reconnue par la communauté internationale, la création d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967 (14851 nouveaux logements pour les colons ont été construits ou autorisés pendant les 9 mois de « négociations qui se sont achevées fin Avril !!!) .

http://www.lavie.fr//actualite/monde/israel-le-poids-des-colonies-04-07-2014-54602_5.php

 

Le communiqué du Président de la République française, daté du 9 Juillet, n'a pas un mot pour condamner les crimes commis. Bien au contraire, il apporte son soutien à Benyamin Netanyahou, dénonçant « l'agression » dont Israël est victime, et légitimant la réponse apportée : « il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes mesures pour protéger sa population face aux menaces ».

La France doit agir : le recours excessif à la force contre des civils palestiniens doit être officiellement et clairement condamné par la France au plus haut niveau. Toute punition collective est une violation grave du droit international, de la quatrième Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

Nous exigeons du gouvernement français qu'il cesse son soutien à la politique israélienne, pour qu'enfin Israël respecte le droit international en mettant un terme à l'occupation et à la colonisation des territoires palestiniens, seule voie possible vers une paix juste et durable.

Il doit mettre fin aux accords privilégiés qui lient notre pays à Israël et tout mettre en œuvre, y compris des sanctions économiques, pour qu'il se conforme au droit international.

Arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

Arrêt des agressions et de la répression en Cisjordanie et à Jérusalem-Est

Levée du blocus illégal et criminel de Gaza

Libération de tous les prisonniers politiques palestiniens

Sanction immédiates contre Israël jusqu'au respect du droit international

______________________________________________________________________

.

Monsieur le Président de la République

Nous tenons à vous faire part de la grande inquiétude que nous inspire la situation actuelle en Palestine occupée et assiégée. L'Etat d'Israël a recours à une violence sans précédent contre la population de Cisjordanie et bombarde la bande de Gaza, ses populations, générant morts et destructions de tous ordres. Nous condamnons fermement cette politique d'escalade dont un des buts est de détruire le processus de réunification politique du peuple palestinien et de faire éclater le gouvernement de réconciliation nationale, pourtant reconnu comme interlocuteur crédible par la France, l'Europe et les Etats-Unis.

Nous avons condamné fermement l'assassinat des trois jeunes colons israéliens, enlevés dans un secteur sous le contrôle total d'Israël, nous avons dit notre horreur du supplice subi par le jeune Mohamed Abu Khdeir, brûlé vif par des colons. Nous n'oublions pas que dans les quatre semaines qui ont suivi cet enlèvement, 15 palestiniens ont été tués, 200 blessés, plus de 900 emprisonnés ou même ré-emprisonnés. Parmi eux, on trouve 13 députés, 2 anciens ministres et le Président du Parlement palestinien.

Depuis le 7 Juillet, l'Etat d'Israël a lancé une opération militaire meurtrière contre les populations gazaouies. Nous en sommes à plus de 260 morts, 1800 blessés dont de nombreux enfants, femmes et personnes âgées, sans oublier les centaines de maisons, les dizaines d'écoles, de mosquées détruites. Il s'agit bien d'une punition collective infligée à une population civile déjà meurtrie par huit ans d'un blocus inhumain.

Les palestiniens ont droit à une protection internationale, le Conseil de Sécurité de l'ONU doit prendre des mesures contraignantes pour en assurer les modalités et l'Etat d'Israël doit être clairement et fermement condamné pour ses attaques délibérées contre les populations civiles palestiniennes.

Aujourd'hui, le gouvernement israélien annonce une aggravation de son intervention. Nous attendons du gouvernement français qu'il agisse en urgence pour s'y opposer.

Nous avons appris de notre histoire récente, que persévérer dans la colonisation d'un peuple aspirant à exercer pleinement ses droits nationaux, ne peut que conduire à toujours plus de violence et d'horreur. Nous constatons aussi que cela conduit le pays colonisateur à garder des stigmates qui, jour après jour, continuent à produire des effets délétères.

Convaincus de l'intérêt que vous porterez à notre intervention, nous vous demandons d'infléchir au plus vite votre position, si elle est conforme à ce qu'en disent les médias, pour que s'ouvre enfin une perspective : la création à côté de l'Etat d'Israël d'un Etat palestinien, aux frontières elles aussi reconnues par la communauté internationale.

Pour toutes ces raisons, nous vous lançons cet appel. La France ne doit pas entretenir d'ambiguïté. Il est indispensable qu'elle mette tout son poids, et encourage l'Europe à faire de même, pour obtenir qu'Israël cesse le feu sans délai et mette un terme à son offensive. C’est absolument nécessaire pour enrayer le cycle de la violence et établir des conditions propices à des négociations pour une paix juste et durable entre deux Etats indépendants, avec Jérusalem comme capitale pour les deux états, dotés de frontières reconnues par la communauté internationale.

Recevez, Monsieur le Président de la République, l'assurance de notre haute considération.

AFPS (Association France Palestine Solidarité du Pays de Lorient), Mouvement de la Paix 56, UD CGT56, PCF56, MRAP56, CRISLA, ASFG5.56 (Association des sympathisants du front de gauche de la 5° circonscription du Morbihan), PG (Parti de Gauche), FSU 56, Comité de Jumelage d’Hennebont, syndicats SOLIDAIRES, SUD Education. EELV Pays de Lorient (Europe Ecologie Les Verts), UJFP (Union Juive Française pour la Paix).  

Partager cet article

Repost 0
Published by afpslorient
commenter cet article

commentaires

Joëlle 21/07/2014 14:12

il faudrait y ajouter la libération progressive et toale des territoires occupés par les colons dans un délai de 3 ans .Mais ,si les Etats -unis et l'ONU n'interviennet pas pour faire respecter le droit des peuples à leur territoire,que faire?

Présentation

  • : Le blog du PAYS DE LORIENT
  • Le blog  du PAYS DE LORIENT
  • : Pour la création d'un état palestinien
  • Contact

Rechercher

Liens