Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 08:39

11.11.2012  

 

Guy Milière est un des commentateurs réguliers du site ultrasioniste Metula News Agency. C'est un néoconservateur. À ce titre, son appréciation sur le résultat des élections américaines et ses conséquences pour Israël, bien que très excessive, mérite d'être lue... 

 


Israël est plus que jamais seul
 (info # 011111/12) [Analyse]

Par Guy Millière © Metula News Agency


Pendant quelques semaines, on a cru que Barack Obama allait perdre l'élection présidentielle américaine. Cela semblait si possible que je suis parvenu moi-même, durant quelques jours, à me convaincre que les choses se passeraient ainsi.


Les faits sont là : Obama a gagné et obtenu un second mandat. Sa réélection sera très lourde de conséquences pour le monde, économiquement et géopolitiquement parlant. J'y reviendrai en détail.


Elle aura aussi un impact important sur les relations entre les Etats-Unis et Israël. On peut s'attendre à ce que je craignais depuis l'élection de 2008. A savoir à une distension des liens entre les deux pays.

 

Très visiblement, la jeunesse américaine, dont l'esprit a été formaté par le politiquement correct à l’université, ne se sent plus guère motivée par ce qu’il se passe dans le reste du monde, et se laisse tenter par le discours anti-israélien ambiant.

 

Des organisations pro-palestiniennes et des associations juives de gauche, telle que J Street, ont réussi un travail de mobilisation, et de dénigrement qui a conduit à la défaite de la plupart des candidats à la Chambre des Représentants et au Sénat qui s’étaient prononcés, ces dernières années, en faveur d’Israël.


Très visiblement aussi, l’évolution de la population juive américaine fait que celle-ci se sent de moins en moins concernée par l’avenir d'Israël. Contrairement à ce qu'avaient indiqué certains sondages, l'électorat juif américain a, à nouveau, voté massivement Démocrate, à hauteur de soixante-dix pour cent !

 

Dans l'ordre de ses préoccupations, Israël arrive en cinquième ou sixième position dans les sondages, loin derrière l'avortement, les questions sociales, l'emploi ou le mariage homosexuel. Les Juifs américano-américains n'ont, à l'évidence, pas les mêmes préoccupations ou la même vision du monde que celles des Juifs israéliens ou des Juifs israélo-américains.

< span lang="FR-CH" style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; ">
Obama, dans ces conditions, a très largement les mains libres. Les défenseurs d'Israël aux Etats-Unis se trouvent affaiblis – sous réverse qu’il en existe encore. On peut s'attendre dès lors à des initiatives d'Obama au Proche-Orient :


1. Les premières d’entre elles devraient concerner les élections israéliennes elles-mêmes. Il serait surprenant qu'Obama ne cherche pas à influer sur le résultat du scrutin, en reprenant ses activités de déstabilisation, ou de tentatives de déstabilisation sur Netanyahu, et en soutenant très activement une opposition de gauche, susceptible d'être à sa solde. Une reconduction, en janvier, de la coalition menée par l’actuel premier ministre israélien déboucherait sans doute sur la continuation d’une guerre de positions entre Israël et la Maison Blanche. Une guerre dont les quatre dernières
années n'auront été qu'un avant-goût.


2. Les autres initiatives du président américain auront trait à la question palestinienne. Il doit être envisagé qu'Obama puisse apporter son soutien a une initiative de Mahmoud Abbas a l'ONU, aux fins d'obtenir un siège d'Etat associé pour l'Autorité Palestinienne. Des efforts pour diaboliser et isoler Israël doivent aussi être attendus, ainsi que des pressions sur l’Etat hébreu pour qu'il accepte la création d'un Etat palestinien dans les "frontières de 1967".

 

Cet Etat ne verra pour autant pas le jour, je pense. Mais ça n’aura pas été faute d’essayer, pour Obama. La cause en sera que les dirigeants "palestiniens" ne veulent pas d'un Etat, et surtout pas d'un Etat "aux côtés" d’Israël.


3. La troisième série d’initiatives concerneront l'Iran. On soupçonne des pourparlers entre l'administration Obama et le gouvernement iranien, censés déboucher sur un accord historique préservant le nucléaire perse non militaire... Israël aura de plus en plus de mal à faire entendre sa voix et à lutter contre le risque d'une bombe atomique iranienne.

 

On parle aussi de plus en plus d'une initiative de dénucléarisation régionale, sous l’égide des Nations Unies, avec l'accord et le soutien actif des Etats-Unis. Le nucléaire israélien serait alors en première ligne.


Enfin, l’on fait état d'une volonté de renforcement des liens entre l'administration Obama et les 
Frères musulmans en vue d'une unification régionale de l'islam sunnite. Cela s’apparenterait à la restauration du califat.


Je reviendrai plus en détail dans les prochaines semaines sur ces différents points. Une mutation majeure est en cours. Elle impliquera des décisions tout aussi importantes. Je ne puis en traiter de façon précise et circonstanciée à cet instant, car je me trouve aux Etats-Unis. Je m’en chargerai dès mon retour.


Le désastre Obama tel que je le décris dans mon dernier livre ne fait que commencer.


Israël me semble plus que jamais seul. Ce n'est pas la première fois dans l'histoire du pays. Israël survivra, j'en suis sûr. Le pays dispose de forces et de potentialités remarquables, et son peuple est, hélas, accoutumé aux épreuves et sait les regarder en face.


En tant qu’ami d'Israël, je suis soucieux, mais je ne veux pas être inquiet. La situation est mauvaise, certes, mais elle reste après tout meilleure qu'en 1948-49, qu'en 1967, ou qu'en 1978

 

Partager cet article

Repost 0
Published by afpslorient - dans International
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du PAYS DE LORIENT
  • Le blog  du PAYS DE LORIENT
  • : Pour la création d'un état palestinien
  • Contact

Rechercher

Liens